L'Organisation Mondiale Contre la Torture

L’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) constitue la principale coalition internationale d’organisations non gouvernementales (ONG) luttant contre la torture, les exécutions sommaires, les disparitions forcées et tout autre traitement cruel, inhumain ou dégradant. Plus de 300 organisations à travers le monde sont affiliées à son réseau SOS-Torture ainsi que plusieurs dizaines de milliers de correspondants, dans tous les pays, actifs en faveur de la protection et de la promotion des droits de l’Homme.

En septembre 2011, l'OMCT a ouvert son bureau en Tunisie, privilégiant ainsi une approche de proximité avec ses partenaires locaux pour accompagner ces derniers dans la transition démocratique.

Aujourd'hui, nos activités se fondent sur trois axes principaux:

PLAIDOYER ET REFORMES | L’OMCT mène des actions de plaidoyer auprès des différentes institutions de l’état en coopération avec ses partenaires de la société civile. Elle accompagne les autorités dans la mise en œuvre d’un cadre juridique qui respecte les droits fondamentaux et l’état de droit à travers les réformes législatives et institutionnelles. L’OMCT suit et appuie la mise en œuvre des recommandations du Comité contre la torture des Nations unies (mai 2016) par les autorités tunisiennes.

ASSISTANCE | L’OMCT fournit une assistance directe aux victimes de torture ou de traitements cruels, inhumains ou dégradants à travers deux centres régionaux d’assistance juridique et sociale appelés « SANAD » situés au Kef (nord-ouest) et à Sidi Bouzid (centre). Les centres facilitent, dans le meilleur intérêt des bénéficiaires, l’accès à une assistance juridique à travers un réseau d’avocats et fournit un soutien social, psychologique et médical en coopération avec les différentes structures du ministère des Affaires sociales et du ministère de la Santé ainsi qu’avec les services médicaux privées. De même, l’OMCT soutient les victimes dans leur accès à la justice transitionnelle.

SENSIBILISATION | L’OMCT conduit des opérations de sensibilisation auprès du grand public, de la société civile et des autorités. L’exposition « Sous le jasmin » en est la meilleure illustration. Le 26 juin de chaque année elle commémore la journée internationale de soutien aux victimes de torture avec ses partenaires et organisent des marches pacifiques et des actions de sensibilisation dans des lieux publics.