sensibilisation-illustration©AugustinLeGall-DSCF1913La Tunisie possède un héritage lourd en matière de torture et des autres traitements cruels, inhumains pratiqués  pour réprimer les opposants politiques et les défenseurs des droits de l'Homme, mais aussi de simples citoyens impliqués ou soupçonnés d’être impliqués dans des affaires de droit commun.

Le débat sur la pratique généralisée de la torture sous les anciens régimes, ainsi que sur la persistance de cette pratique, doit être porté à un public élargi. Ceci est particulièrement important pour une mise en œuvre efficiente de la justice transitionnelle, car sans ce soutien de la société, la prévention de la torture et la lutte contre l'impunité seront privées d’un point d'ancrage important.

L’OMCT vise ainsi à sensibiliser le grand public et ouvrir le débat sur les questions relatives à la torture et aux mauvais traitements, notamment au cours de la phase de mise en œuvre de la justice transitionnelle.

Un des grands projets de l’OMCT dans ce domaine est la réalisation d’une exposition photographique intitulée «Sous le Jasmin». Cette exposition de 36 portraits en noir et blanc de personnes ayant subi la torture a été montée par l’OMCT en collaboration avec le photographe Augustin Le Gall. L’exposition a commencé sa tournée nationale par Tunis le 8 mai 2013 et a circulé ensuite à travers les gouvernorats pendant une année. Des débats publics, des films documentaires, des extraits de textes faisant partie de la littérature carcérale et des pièces de théâtre ont accompagné l’exposition un peu partout.

En plus de cela, l’OMCT a visé et vise toujours à atteindre un public encore plus large en veillant à profiter des principaux jours de mobilisation à travers l’encouragement de la mise en œuvre d’activités culturelles diverses comme l'art et le théâtre.