En raison des conditions de vie difficiles dans les prisons de Tunisie, l’OMCT a sollicité le Ministère de la justice et la Direction générale des prisons et de la rééducation pour engager une réflexion sur la question. L’objectif de cette initiative est d’améliorer les dispositifs actuels ou de proposer d’autres moyens qui permettent de mieux traiter les demandes et griefs des personnes détenues.

Dans cette perspective, et à la suite d’une recherche interne sur les conditions de vie dans les prisons, l’OMCT a engagé un expert international pour effectuer une expertise sur cette question. Ainsi, l’OMCT,  accompagnée de M. Jean-Marie Delarue, ancien Contrôleur général des prisons en France, a effectué une mission du 7 au 11 décembre 2014 pour identifier les besoins et les mesures nécessaires pour l’établissement d’un mécanisme de réclamation dans les prisons. A la suite de cette mission, un rapport a été rédigé par M.Jean-Marie Delarue en janvier 2015.

0001

Cliquez ici pour lire l'intégralité du rapport

13241386_998999300185485_2899755709563141576_n

Une séance de travail avec les cadres de la Direction générale des prisons et de la rééducation, du ministère de la Justice, des magistrats et des représentants du ministère Public, a eu lieu le 16 mai 2016 à Tunis afin d’examiner les recommandations de l’OMCT.

Il est attendu une continuation de ce travail avec les autorités pour mettre en œuvre de nouveaux dispositifs qui permettent d’améliorer les conditions de vie et de travail dans les prisons de Tunisie.